02/01/2010

Ca ressemble à un bourgeon mais ce n'est pas un bourgeon!

DSCN0835_640x480

C'est la fleur femelle du noisetier, ce qui va donner, à terme, des noisettes.

Les filaments rouges sont les stigmates de la fleur (la partie du pistil qui reçoit le pollen).

Le 8 décembre de l'année passée (hé oui!), je vous avais mis la fleur mâle (Chaton) en ligne.

Alors, là, il ne faut pas se tromper et je connais nombre d'amoureux de la nature même confirmés qui s'emmelent les pinceaux avec cette classification botanique:

Une plante ayant des fleurs mâles et femelles séparées sur UN SEUL pied est MONOïque (noisetier, par exemple).

Une plante ayant des fleurs mâles et femelles séparées sur DEUX pieds différents et DIoïque (Saule marsault, par exemple).

Une plante ayant des fleurs présentant A LA FOIS des caractères mâles et femelles sur la même structure a des fleurs hermaphrodites (Pommier, par exemple).

DSCN0838_640x480

La Hulpe Février 2005

11:58 Publié dans Plantes | Commentaires (1) | Tags : noisetier

08/12/2009

Noisetier (Corylus avellana)

DSCN0837_640x480

Le noisetier, appelé coudrier quand il est sauvage, est un arbuste monoïque. C'est à dire qu'un seul pied porte à la fois des fleurs mâles (chatons) et des fleurs femelles (plus discrètes, une photo sera publiée prochainement) séparées. La pollinisation se faisant dès janvier voire décembre, période où peu d'insectes sont présents, les noisetiers utilisent le vent pour disperser leur pollen. Ils sont anémogames. A noter que par très beau temps (plus de 10°, beau et sans vent), les abeilles peuvent sortir et récolter cet apport providentiel de pollen hivernal.

La Hulpe, Février 2005

23:36 Publié dans Plantes | Commentaires (0) | Tags : noisetier