07/04/2012

Go to Maasai Mara

La langue Masaï étant parlée, j'ai trouvé plusieurs transpositions écrites de leur nom: Masaï, Maasaï, Massaï, alors, je varie...CoolItinéraireNous voilà donc partis du lac Naivasha pour un périple de 230km de routes et de pistes vers le Massaï mara soient 4h00 de voyage prévus.

Le Masaï mara National park est un parc ouvert en plein centre du territoire Masaï. Peuple rude d'éleveurs guerriers. Hommes fiers et aguerris aux conditions de vie très rudes de la cuvette du Masaï mara qui tire son nom de la tribu des Maasaï et de la rivière Mara sur les bords de laquelle nous allons camper ce soir.

RouteLes paysages volcaniques se succèdent.

RouteDes zones agricoles riches d'aspect se succèdent. Nous croisons de plus en plus de troupeaux de chèvres et de zébus, vaches massaï, toujours accompagnées de leur vacher. Les routes sont assez bonnes.

RouteC'est, dirait-on, le grenier à grains du Kenya.

RouteNous arrivons sur un point culminant qui surplombe la plaine aride et chaude du masaï mara. Le Massaï mara est la continuation nord du parc du Sérengetti, situé en Tanzanie, toute proche.

RouteA ma remarque comme quoi les routes étaient excellentes, notre guide m'a souri d'un air gogenard.

J'ai compris plus tard...

A Narok, nous avons fait le plein avant de continuer notre périple.

car washMais nous n'avons pas profité du car wash de la station.

A ce propos, tout au long de la route, la moindre petite flaque se transforme en "car wash" pour les petites et "truck wash" pour les plus grosses avec, à chaque fois, un enfant de garde au pied d'une pancarte en carton parfois plus grande que lui.

Le royaume de la débrouille...

Nyama chomaUn peu plus loin, j'ai pu photographier un des innombrables panneaux "Nyama choma" ou "Koukou choma" visibles sur le bord de route.

Les rudiments de swahili que mon ami Yvon-Joseph m'a appris avant de partir m'ont fait repérer les échoppes de "viande grillée" et de "poulet grillé".

4x4 massaïLe 4x4 massaï, comme il est appelé là-bas, commence à se rencontrer sur les routes qui ont pris, d'un coup, un autre aspect...

pistorouteLa savane fait rapidement place aux champs cultivés et la route à...

Ewaso NgiroEwaso Ngiro, dernier village avant le parc puis à ...

nids de poule... des nids de poules au milieu de l'asphalte à moins que ce ne soit de l'asphalte au milieu de nids de poules...

Sur une cinquantaine de kilomètres et ... à plus de 80 km/h...

J'en vibre encore! Pour passer, rouler un coup à gauche, un coup à droite (conduite gauche au Kenya oubliée), dans le bas côté dangereusement pentu, accéler pour "voler" au-dessus des trous les plus profonds...

chèvres... puis, de temps en temps, "piler" pour éviter un troupeau de chèvres qui vient de traverser du bas côté...

Girafe massaï... puis profiter de manière fugace de cette rencontre improbable, dans cette savane où presque rien ne pousse, d'un troupeau de Girafes massaï...

pistePuis, enfin, quitter cette route infernale pour une piste en tôle ondulée poussiéreuse à souhait, digne du "Salaire de la Peur".

Le Massaï mara se gagne.

Cette route fut éprouvante mais elle constitue un de mes souvenirs majeurs de cette Afrique noire qui m'a toujours fait rêver...

D'autant que...

Je vous raconterai plus tard!

terrasse Fig tree campNous sommes enfin arrivés vers 15h00 à notre lodge.

Le Fig Tree Camp, lové dans un méandre de la Mara river.

Chaque chambre est, en fait, une toile de tente de l'armée surmontée d'un toit en dur, avec les commodités en dur à l'arrière et une petite terrasse devant donnant sur la Mara river.

La nuit, pas d'eau ni d'électricité, les fauves de l'autre côté de la rivière (ça, c'est ce qu'on croyait en arrivant), tout est en place pour passer une nuit dans la savane qui promet d'être intense (et je ne crois pas aussi bien dire!...)

Rivière MaraMais avant cette nuit qui va être agitée, comme la suivante,

mais, ça, nous ne le savons pas encore,

nous allons encore faire un petit safari dans le Massaï Mara avant la tombée de la nuit, sujet de mon prochain article...

Commentaires

Merci pour tes photos et tes explications.
Happy Easter à tous.
MM.

Écrit par : MM | 08/04/2012

Répondre à ce commentaire

bonjour Renaud !! heureux de te retrouver !!
une beau survol de ce pays magique sans aucun doute, avec toute la beauté de ses contrastes !!!

Écrit par : didier | 08/04/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour cher Renaud

ravie de te lire avec ton super reportage oui mais les routes wallonnes sont comme celles de ta deuxième partie de photos, eh oui la débrouillardise mais ils ne gaspillent pas et savent combien tout est précieux jusqu'au clou
oui un peuple superbe et fier

en attendant la suite de vos nuits mouvementées :o)) j'imagine des tits bêtes qui rampent d'autres qui viennent renifler......

et aussi bonne fête de pâques Renaud
bisous de chez nous

Écrit par : nays | 08/04/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai profité de ton reportage tel que je m'y croyais. Photos remarquables de ce pays que je visiterais volontiers. Etape suivante avec impatience. A-Marie

Écrit par : A-Marie | 08/04/2012

Répondre à ce commentaire

quelle chance tu as de faire un aussi beau voyage!
merci pour ton passage
gros bisous
Laura

Écrit par : Laura | 08/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.