05/01/2012

Lake Nakuru Lodge, demain, on part vers d'autres aventures...

Le point surélevé de la Baboon Teeth Hill permet d'avoir un point de vue sur le lac Nakuru.

2012010511.jpg

On peut ainsi voir avec un angle peu habituel des Pélicans blancs faire leurs ablutions dans une mare d'eau douce.

Pélicans blancs

Mais, comme toute bonne chose a une fin, nous rentrons à notre hôtel, le Lake Nakuru Lodge.

Non sans rencontrer, en route des touristes moins fortunés que nous. C'est dans ce genre de circonstances que la sagesse locale fait dire aux gens du cru: "Hakuna Matata"...

2012010505.jpgLe type en ocre qui regarde ce qui ce passe est notre guide André qui a d'abord essayé de les aider puis a vite compris qu'il n'y arriverait pas facilement et nous a fait faire demi-tour pour prendre une autre piste plus praticable.

Si ça se trouve, ils sont encore là-bas à pousser leur véhicule... Cool

Le Lake Nakuru Lodge est un hôtel luxueux situé en plein milieu de la brousse. Certains me diront peut-être que créer de pareils endroits pour les touristes n'est pas très respectueux des autochtones qui vivent dans la misère...

2012010504.jpg

Oui et non...

Il faut savoir que nous sommes partis avec une compagnie de voyages qui inscrit dans sa charte de services que leurs prestations sont faites avec des partenaires locaux qui font vivre les populations du coin et que le poids CO2 du voyage est compensé par des actions locales.

La gestion de l'eau me semble, quant à elle, délicate.

D'où vient-elle? De réservoirs d'eau de pluie? C'est vrai qu'ils sont nombreux. Ou de camions citerne qui viennent l'apporter? Les eaux grises sont-elles correctement dégraissées et épurées via des fosses sceptiques ou, mieux, des mini-stations d'épuration? Je n'ai pas de réponses à ces questions...

Ce que je sais, c'est que nous sommes partis avec des savons naturels et que nous avons pris un minimum d'eau: ON, mouillé, OFF, frotté, ON rincé, OFF.

L'eau est un réel problème dans ces contrées. Pas tellement qu'il n'y en aie pas ou très peu car nous avons vu un Kenya du sud assez vert, mais à cause du peu d'infrastructures et du mauvais état des installations existantes. J'ai vu des gens boire et se laver dans des flaques dans la rue, en plein centre de Nairobi, ville de quatre millions d'habitants... Le nord du pays, quant à lui, semble, d'après les renseignements que j'ai pu en avoir, être particulièrement déficitaire en pluies.

Malgré une clôture électrique qui ceint l'hôtel, des Babouins arpentent les allées entre les bungalows. Ils sont attirés, bien sûr, par la promesse d'un possible larcin de nourriture mais aussi par la verdure des lieux.

Babouin

Des fleurs de toutes les couleurs agrémentent également les allées.

2012010502.jpg

Si quelqu'un sait me les déterminer, qu'il le fasse! Merci. Clin d'œil

2012010503.jpg

La vue de notre chambre était tout simplement extraordinaire. Etendue sur des kilomètres de brousse arborée d'Acacias avec, de ci de là, l'une ou l'autre Girafe occupée à brouter les cîmes épineuses...

2012010501.jpg

18h30 Avec une précision de métronome, comme tout le long de l'année (nous sommes quasi sur l'équateur), la nuit tombe tellement vite qu'on pourrait presque entendre un grand "boum" quand elle touche le sol.

2012010509.jpg

Demain, nous nous lèverons très tôt car la route sera longue pour découvrir d'autres magnifiques paysages...

2012010510.jpg

Commentaires

Quelle chance, un voyage inoubliable!!! Tes photos sont superbes et me font rêver. Merci pour tes mots. Belle année 2012, amitiés.

Écrit par : tede | 05/01/2012

Répondre à ce commentaire

Magnifique reportage
On ne peux pas s'imaginer qu'il y ai tant de miseres dans d'aussi beaux pays
Bises renaud

Écrit par : nicole | 06/01/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Renaud

la vue de ton hôtel est époustouflante de beauté ma foi les babouins je les aurais bien pris sur mes genoux

l'eau oui bien sûr est un souci , de plus enfin rien à voir avec l'eau, j'ai pensé à toi entendant un attentat dans un hôtel :o((

mais je ne comprends pas bien ce que fait la camionnette sur un chemin aussi boueux le 4X4 est plus qu'indispensable ils ne s’énervent pas comme nous pourrions le faire

merci pour ton reportage intéressant

bises et bon WE

Écrit par : nays | 07/01/2012

Répondre à ce commentaire

Houla! Un babouin, c'est super dangereux! Ils ont des canines grandes comme ça!
Mais, c'est moins dangereux (et plus sympa) qu'un terroriste, je te l'accorde. Je n'ai pas entendu parler d'attentat de ces derniers temps au Kenya. Il y a longtemps que tu as eu ces infos?
Pour ce qui est des camionnettes, les kenyans sont de véritables virtuoses de la piste et passent partout (ou presque) avec celles-ci. Toyota a ouvert un marché en or là-bas car c'est le véhicule le plus fréquent aussi bien pour transporter les touristes que les gens dans des "taxis" appelés matatu (prononcer matatou) qui transportent parfois une vingtaine de personnes et leurs bagages divers (canne à sucre, chèvre, bidon, paquetages, ...) dans ces petites camionnettes. On se demande bien comment ils parviennent à s'entasser ainsi dans ces matatus.
Bises,

Écrit par : RenaudGN | 07/01/2012

Reportage très intéressant.
Comme d'hab ;o)

Tu précises "une mare d'eau douce." pour les pélicans.
Le lac Nakuru est salé?

Voir la nuit tomber avec un grand "boum".
Un de mes rêves ;o)

Bonne soirée.
MM.

Écrit par : MM | 07/01/2012

Répondre à ce commentaire

Hello Renaud,
Ca faisait longtemps que je n'étais plus passée par ici. Je vois avec joie que tu continues de partager les images de ton magnifique voyage. ca fait envie c'est sûr. Que de jolis et coins et de magnifiques animaux et avec tes explications, on en retire encore plus. Continue de nous émerveiller.
Bises,

Véro

Écrit par : Véro | 08/01/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.