04/03/2010

INSECTES ET Cie: Droit de réponse

Hiver 20041221 005_640x480

La Hulpe 21 décembre 2004

Suite à mon coup de G... du 1/3, j'ai envoyé un mail à la direction de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRScNB) dont vous trouverez copie ci-dessous.

Madame, 

Je me permets de vous envoyer ce mail pour vous faire part de mon profond mécontentement, allié à celui de beaucoup de personnes de mon entourage, quant à la publication du magazine dont question en rubrique et surtout à l'aval que l'IRScNB a pu donner à la sortie de ce scandale.

Il porte en effet gravement atteinte à l'image que le grand public devrait avoir de la nature et de son respect, surtout en pleine année de la biodiversité.

Les acteurs de terrain dont je fais partie se sentent trahis par votre soutien à ce pataquès commercial.

Je vous engage à lire le billet que j'ai publié à ce sujet sur mon blog en date du 1/3/2010 : 

http://manaturamoi.skynetblogs.be

Bien à vous,

Renaud Delfosse,

Guide-Nature

Madame Camille Pisani, Directrice y a répondu et, fidèle à ce que j'écrivais le premier mars, je lui donne le droit de réponse en publiant ici sa réaction:

Bonjour Monsieur Delfosse,

Je suis allée sur votre blog, et j'ai pris connaissance de votre réaction. Je joins en annexe un texte qui éclaircit notre position. Vous verrez que, comme vous le supposez, notre motivation est d'abord pédagogique, et que nous n'avons pas pris part à la rédaction du matériel promotionnel, sauf en demandant à ce que le titre initial, qui était "terrifiants insectes", soit corrigé.

Comme vous le savez, les insectes et les invertébrés en général sont très mal connus, en tout cas certainement pas dans la proportion de l'importance de ce groupe zoologique. Même les listes UICN ne font qu'une toute petite part aux invertébrés. Tout ce qui peut amener les gens à s'y intéresser et à les connaitre nous semble aller dans le bon sens.

A ce titre une grande diffusion comme celle que peut apporter un grand quotidien est plutôt un atout. Le Soir peut toucher des gens qui ne viennent pas au Musée des Sciences naturelles, qui ne font pas de balade nature... Aujourd'hui la plupart des gens (je ne parle pas ici des gens déjà intéressés à la nature et la biodiversité, bien sûr, mais de tous les autres, ceux qui sont si difficiles à toucher et convaincre) se débarassent des insectes, tout simplement : les considérer comme dignes d'intérêt ne leur vient même pas à l'esprit. C'est donc un comportement nourri par l'ignorance. Et je crois profondément que l'envie de protéger passe par la connaissance.

Je suis désolée que l'Institut vous aie déçu. J'espère que ces quelques éléments vous permettront de mieux comprendre notre point de vue.

Cordialement,

Camille Pisani

Et le document joint:

Action “Authentiques Insectes et Cie” du journal Le Soir

Le journal Le Soir et l’hebdomadaire Le Soir Magazine ont lancé une action appelée « Authentiques Insectes & Cie. » ce mercredi 24 février 2010. Il s’agit de constituer, pendant 40 semaines, une encyclopédie composée de 40 fascicules et d’une collection d’insectes et d’autres arthropodes. Chaque mercredi, il est possible d’acheter à prix promotionnel un spécimen coulé dans de la résine et un fascicule explicatif sur la biologie et l’écologie de l’espèce en question et des espèces apparentées. La promotion de l’action par le journal le Soir a commencé la semaine précédente.

Une action similaire a été menée auparavant dans d’autres pays avec un label de garantie du Natural History Museum de Londres et du Museo nacional de ciencias naturales de Madrid.

En Belgique, Le Soir a demandé à l’Institut royal des Sciences naturelles (Muséum des Sciences naturelles) de valider le contenu scientifique, raison pour laquelle le logo du Muséum est associé à l’action. Cette association a suscité de nombreuses et vives réactions négatives qui ont ému le Muséum et son équipe.

Notre objectif était de faire découvrir les insectes et autres arthropodes au grand public, afin d’en promouvoir la connaissance. En effet dans l’ensemble des espèces vivantes, les insectes ne sont pas les plus médiatiques.. Avant le lancement de l’action, le Muséum s’est assuré qu’aucun des 40 spécimens proposés n’appartenait à une espèce protégée à quelque titre que ce soit. Il a vérifié la qualité scientifique des fascicules explicatifs. Il n’a pas pris part à la rédaction du matériel promotionnel de l’action.

Nous reconnaissons avoir mal estimé toutes les implications de cette action, et notamment la collection et la vente de spécimens « authentiques », ce qui n’est pas l’approche la plus appropriée pour sensibiliser les enfants (et adultes) à la conservation de la nature. Nous comprenons le souci des parents, des enseignants, des naturalistes et de toutes les personnes qui ont manifesté leur crainte par rapport à un effet pervers potentiel de cette action. En aucun cas, le Muséum ne désire inciter à la collection et la capture d’espèces sauvages, ni encourager à les rapporter comme souvenir de voyage. Au contraire, il en privilégie l’observation dans la nature. Le Muséum aide par ailleurs les autorités belges dans la lutte contre le trafic illégal d’insectes et autres espèces protégées.

Le Muséum développe de nombreuses actions éducatives de qualité. À l’occasion de l’Année internationale de la biodiversité, il propose notamment un programme étoffé d’activités de sensibilisation à l’importance de la biodiversité en Belgique et aux menaces qui pèsent sur elle. Il désire également engager à l’action, à travers sa campagne « Je donne vie à ma planète » et à la publication « 366 gestes pour la biodiversité ».

Nous espérons que notre participation à l’action du Soir, qui pour nous était d’abord informative, ne ternira pas la relation de confiance que vous avez avec le Muséum et ses collaborateurs.

Camille Pisani, Directeur Général

Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique

IMG_0407_640x480

Genval 24 novembre 2007

10:11 Publié dans Général | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.